Chanson du chevalier errant 
// Camille Delaforge (claveciniste) & Guilhem Worms

Guilhem Worms (baryton-basse) et Camille Delaforge (claveciniste) ont pour volonté de créer un duo original, mêlant voix et clavecin, explorant alors dans ce premier projet le répertoire de la mélodie française du XVIIème au XXème siècle.

Ce premier projet propose un programme initiatique autour de la thématique du chevalier errant et de sa quête amoureuse. Pour cela, ils sont allés puiser du côté - de la mélodie française : XIXème et XXème siècle avec J. Ibert, M. Ravel, C. Saint- Saëns et P. Viardot, - des airs de cours : XVIIème siècle avec M. Lambert, H. d’Ambruys et - de pièces pour clavecin seul avec J. d’Anglebert et L. Couperin. L’incursion des pièces de Jacques Ibert dans ce programme est un choix étudié avec soin. Ses pièces sont le coeur même de ce projet puisqu’elles relatent les aventures du personnage de Don Quichotte, un des chevaliers errant le plus connu de la littérature. Quelques arrangements ont été nécessaire pour que ces mélodies puissent être interprétées au clavecin. Cependant, dans leurs version orchestrale originale, le clavecin tient une place importante. Ainsi, tout en s’inspirant du choix instrumental du compositeur, ce duo permet de valoriser certains aspects de ces mélodies comme le traitement rythmique de l’accompagnement et son écriture en arpège, forme privilégiée de l’écriture du clavecin. Par ailleurs, cette valorisation de l’écriture rythmique donne un souffle à la voix et permet de faire entendre de nouveaux aspects de ces oeuvres. Enfin, ils peuvent à travers ce choix mettre en lumière les sonorités et l’énergie qui se dégagent des inspirations populaires de cette musique. Ce choix se marie extrêmement bien avec des pièces du répertoire baroque car toutes ces mélodies ont pour essence même de servir un texte, sa prosodie et l’imaginaire qu’il suscite chez l’auditeur.

Ce programme guide alors l’auditeur au travers de quatre parties créant un fil d’Ariane qui présente le parcours d’un chevalier amoureux et utopiste.

CHANSON DU CHEVALIER ERRANT

 

Première Partie

J. IBERT, Cycle Don Quichotte, Chanson du départ
M. LAMBERT, Ma bergère est tendre et fidèle

 

 

Deuxième partie

J. IBERT, Cycle Don Quichotte, Chanson à Dulcinée
J. D’ANGLEBERT, Prélude en sol mineur et Passacaille

M. LAMBERT, Goutons un doux repos

H. D’AMBRUYS, Le doux silence de nos bois

 

 

Troisième partie

J. IBERT, Cycle Don Quichotte, Chanson du Duc Cycle

M. RAVEL, Don Quichotte,

I. Chanson romanesque

II. Chanson Epique
III. Chanson à boire

P. VIARDOT, Nourmahal la Rousse

 

 

Quatrième partie

L. COUPERIN, Tombeau de Monsieur de Blancrocher

M. LAMBERT, Iris n’est plus
J. IBERT, Cycle Don Quichotte, Chanson de la mort
C. SAINT-SAENS, Danse Macabre